Une jeune fille invente une ampoule qui marche au contact de l’eau en Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire : une jeune fille invente une ampoule qui marche au contact de l’eau

En Côte d’ivoire une jeune femme de 24 ans a inventé une ampoule autonome. Cette ampoule fonctionne au contact avec de l’eau. Cette invention tombe à pic, car elle pourra servir dans les zones  reculées de Côte d’Ivoire qui sont particulièrement touchées par le manque d’électricité.

Afin de pallier au manque de fourniture d’électricité dans certaines contré du pays, une Ivoirienne de 24 ans travaille pour développer une ampoule fonctionnant de manière autonome. Le résultat est plutôt surprenant : pour l’allumer, il suffit de la mettre au contact de l’eau.

Delphine Oulaï, c’est son nom. La jeune Ivoirienne de 24 ans originaire de la région du Tonkpi, dans l’ouest du pays, en sait quelque chose, vu qu’elle a passé toute son enfance dans cette situation.

En clair, lorsque les électrodes de la pile entrent en contact avec l’eau (conductrice d’électricité, en particulier lorsqu’elle est salée), une réaction électrochimique se produit à la surface des électrodes, ce qui génère de l’électricité. Celle-ci alimente ensuite l’ampoule à LED, qui s’allume.

Des ampoules fonctionnant de manière autonome, très similaires, existent déjà dans d’autres pays. Aux Philippines, une ingénieure a ainsi inventé la lampe SALt (« Sustainable Alternative Lighting », soit « Alternative d’Éclairage Durable »), qui fonctionne grâce à une solution saline. Par ailleurs, il est également possible d’allumer une ampoule en utilisant… une pomme de terre, du cuivre et du zinc.

Leave a Comment